Dans le journal Algérien ENNASR, un article écrit par Noureddine Bergadi.

Nasr

Grand merci à toi

*******************************************************************************

Cinq artistes peintres Algériens retenus par la FIFA pour représenter l'Algérie pendant la finale de la coupe du Monde 2010.

Article du journal " Le Temps d'Algérie " en date du 26 avril 2010.

Article_le_Temps_d_Alg_rie_26_avril_2010

100628081817

*****************************************************************************************

Annuaire d’artiste Nadi

http://nadi-pastel.blogspot.com/

L'avis de NADI

J'ai rencontré par un pur hasard Noureddine ZEKARA inscrit dans un même annuaire que moi : ARSENO artiste peintre du Québec (voir dans les galeries de cet annuaire).

Je suis restée "figée" devant tant de talent de la création du portait, couleurs chaudes celle du soleil, celle de l'Algérie un magnifique pays dont il ne faut pas oublier de saluer ses habitants du passé qui ont été "les amis de la FRANCE" et qui devraient toujours l' être d'ailleurs, pays qui souffre encore aujourd'hui...

J'en reviens donc aux oeuvres de ZEKARA, sincèrement, allez visiter son site vous ne pourrez en ressortir qu'enchanté d'éblouissement devant ces visages attachants, réellement doux, graves ou encore emplis de questionnements... une grande dextérité du trait de crayon, de l'aisance dans les formes... et sans oublier les univers originaux imaginés par l'artiste entourant ou plutôt enveloppant les personnages si vivants...

Curiosité me direz-vous de tenter des oeuvres totalement abstraites, contemporaines se jouant de la transparence à travers des couleurs résolument tantôt vives, tantôt plus sobres... mais pourquoi pas, en tout cas cela est agréable bien que très contrastant avec ces portraits humains ou ceux des animaux (j'ai oublié de vous dire que cela aussi il rend ces animaux plus vrais que nature...)

Continuez cher Zekara à éblouir votre public et merci à vous de d'être en ma compagnie sur mon annuaire personnel !

******************************************************************************

La presse algéroise met à l'honneur  l'artiste  peintre des Aurès, Noureddine ZEKARA dans un article très élogieux sur son étonnant travail avec les crayons de couleur.

ALGERIE NEWS - édition ALGER - du 25 juin 2008.

Ecrit par Rachid Hamatou .

JOURNAL_2_2     10Vielle_femme_Chaouie

" Vieille femme des Aurès "

dessin aux crayons de couleur sur papier Canson blanc 40x50

AL

AL.QUDS.AL.ARABIA  30 décembre 2008

 

********************************************************************************************************

Interwiew fait par Jilal en 2008

http://zip.blogsome.com/2008/09/05/entretien-avec-le-peintre-nour-eddine-zekara

1-Comment est née ta vocation artistique ?

Dès l’enfance mes enseignants de primaire avaient remarqués mes dessins au stylo bille.
Lorsque je me suis inscrit aux cours de dessin à la Maison de la Culture de Batna vers l’âge de 18 ans, l’artiste peintre et enseignant Chérif MERZOUGI, disparu en 1990,  m à dit que j’avais un don pour le dessin.

2-Tu peins les hommes et les femmes berbères (chaouis et touareg) Quelle est ta définition du peuple berbère,et qu'est ce qui t’inspire lorsque tu crée ?

Mes racines sont berbères donc ….
La richesse de la civilisation berbère m’inspire. Leurs visages, la femme surtout, la mère, l’amie, l’épouse,
leur costumes traditionnels hauts en couleur.

3-Ta peinture à l'huile est très proche a celle d'Issiakhem. Est-ce que tu t’es inspiré de cet artiste,ou est-ce que tu veux lui rendre un hommage?

Les deux !
Je rends hommage au grand artiste M’Hamed ISSIAKEM, un des précurseurs de l’Art Moderne en Algérie décédé en 1985.
Lorsque j’ai vu pour la première fois ses tableaux, j’ai eu un choc, j’ai été fasciné par la transparence de ses couleurs, par le trait de ses personnages et devant sa palette tellement riche.
Je m’en suis inspiré, ensuite j’ai cherché et cherche toujours mon propre style. Car l’Artiste est en perpétuelle recherche !

4- Tu es aussi coloriste ?

Mes couleurs posées, se veulent un dialogue objectif et un monologue créateur, leur harmonie reflète les sensations et les états d’âmes de l’Être humain.
Elles rayonnent, transcendent entre elles pour qu’apparaissent les surfaces sombres .
Ainsi s’exprime cette lutte continuelle entre les couleurs.
D’elle, renaît des légendes faites de mystère et d’abstraction.

5-A part la peinture à l'huile et le dessin au crayon de couleur, est-ce que tu t’intéresse aussi a l'art numérique. Cet art existe depuis 20 ans.
Ma question est : Est- ce que l’art numérique a une âme, l’art numérique est-il vraiment  un art ?

L’art numérique, à mon avis, est « une idée  » ce n’est pas «  palpable ».A moins que l’on ne transpose cette idée sur un support matériel comme le fait mon ami peintre Layachi Hamidouche.

6-D'aprés toi pourquoi les galeries et les musées  à Alger,n'attirent pas de public .En tant qu'artiste dis- nous quelles seraient les idées a mettre en oeuvre pour augmenter et élargir la fréquentation des galeries et Musées ?

La 1ère chose, apprendre aux gens La Culture, il faut « porter » ou apporter la culture dans les foyers !
L’information, les médias, journaux mais aussi les chaînes de télévision.
Une belle phrase résume ceci «  Là où entre la culture le violence en sort. »   

7-Tu disais sur ton blog :"On ne peut jamais expliquer l'Art, il faut le sentir".pourquoi ?

Cette phrase s’explique par elle-même.
Je n’aime pas mettre des nom à mes œuvres. Chaque spectateur doit laisser libre cours à son imagination devant une œuvre d’art.
« Un tableau ne vit que par celui qui le regarde » disait Picasso.

8-Tu exposes très souvent en Algérie et en France. Quels sont tes projets artistiques ?

Mes projets sont nombreux, faire connaître mon art par une exposition personnelle dans une galerie parisienne et pourquoi pas dans des grandes villes telles New York, Tokyo, Montréal  …
Mes projets dans l’immédiat sont trois expositions en France et une en Algérie dans les mois à venir.

Merci Noureddine Zekara pour tes réponses

**********************************************************************

De Maryvonne Griat
Chronique des Arts
Québec - Canada -2008


Artiste peintre, professeur de dessin, ZEKARA Noureddine naît le 23 novembre 1963 à Batna, capitale de l’Est algérien dans les Aurès. Il vit en France depuis deux ans. Très jeune, il commence à dessiner avec un stylo à bille.
À l’école, vers l’âge de six ou sept ans, il est souvent réprimandé, au lieu d’écouter le maître, il préfère dessiner des personnages de dessins animés… Déjà son imagination effervescente cherche à s’exprimer… Après ses études supérieures, il entreprend une formation de professeur à l’École Supérieure d’Enseignement.

Parmi les artistes qui l’ont marqué et inspiré, se trouvent :
M’Hamed Issiakhem  1928-1985  L’un des fondateurs de l’Art Contemporain au XXe siècle en Algérie.
Puis, Chérif Merzouki  1951-1991  Ce maître lui a enseigné l’art du dessin au crayon graphite, à l’Université de Batna. Peu après, fort de ces inestimables enseignements, Zekara s’engage avec passion dans son parcours professionnel.

« Se glisser dans l’univers des artistes est toujours la découverte d’un territoire inconnu, avec tout ce qu’il recèle de mystères, d’émotions, de pudeur »
Dans celui de Zekara, une étonnante « rencontre » s’est produite. Dès la première oeuvre, les couleurs vibrantes m’ont littéralement aspirée, et je n’ai pu m’en détacher avant des heures. Subjuguée.
Il y a tant de vie et de témoignages dans cette Œuvre !
Qu’il s’agisse d’une toile figurative, semi-figurative, ou abstraite, une sorte de magie opère. Que ce soit la série des Touaregs, Mélodie du soir, Confidences de vieux ou Regard vers l’avenir, on reste là, sans voix, conquis, mais c’est bien plus que de la séduction… Et même la vieillesse ne nous effraie plus ! »

De ses œuvres, Zekara dit que le mouvement ne reflète pas le réel des êtres qu’il peint, mais ses traits eux-mêmes. Ces traits élaborent la forme humaine où se profile la dynamique de celle-ci, avec une douceur proche de celle de la Femme.
Son trait part à la conquête de la beauté d’un visage humain qui invite à l’amitié, à la paix, avec un sourire qui évoque l’amour de la Vie.
Cette ligne discontinue agit sur tout le relief du corps, des expressions du visage, dans une impulsion dynamique qui fait battre le cœur de l’œuvre. Son élaboration est caractérisée par la vitalité et une émotion accueillante et houleuse à la fois.
« La genèse de mes créations est un poème sans mots, m’explique-t-il. Les couleurs posées, tel un joyeux ruisseau, se veulent un dialogue objectif et un monologue créateur. »

J’ai posé la question, à savoir quels étaient ses loisirs préférés. Quelle erreur de ma part !
Tout artiste passionné le sait et Noureddine plus que tout autre : tous ses loisirs sont presque entièrement consacrés à dessiner et à peindre.
L’Art en général, le dessin aux crayons de couleur en particulier, constitue son principal (unique ?) violon d’Ingres.
Il rêve aussi, par son travail de recherche, de faire reconnaître l’art du dessin aux crayons de couleur. Médium qui lui paraît trop méconnu encore; et peut-être même boudé par les artistes peintres eux-mêmes, faute de considération ?

La citation offerte par Zekara m’a vivement interpellée. Elle pourrait s’adresser à tout être humain; alors, je remplacerais le mot « artistique » par le mot « humain ».
L’artiste, lui, a bien saisi la nuance et l’applique déjà dans sa propre existence.
« Sois qui tu veux, mais ne triche jamais dans le domaine artistique. »

Maryvonne Griat
Chronique des Arts 2008
Québec - Canada

******************************************************************************